Chevilles (deuxième partie)

90% of 100%

Pour fixer un objet au mur (ou au plafond), il faut percer ce dernier et garnir les trous de chevilles qui retiendront les vis. Le type de cheville à choisir est fonction du matériau du mur. Par exemple, on trouve des chevilles pour le béton, la brique, les moellons de plâtre, le béton cellulaire, les matériaux creux, les panneaux en laine de bois et les plaques de plâtre.

En achetant des vis et chevilles conditionnées ensemble, pas de problème de compatibilité. Choisir des vis de qualité et des chevilles en nylon. Les chevilles bon marché (en plastique) sont peu fiables. Et des vis de mauvaise qualité peuvent se tordre, voire se casser au serrage. Pour éviter les regrets et les blessures, il est donc bon de choisir des matériaux et outils de qualité. Voir aussi le guide détaillé « Chevilles » (première partie);

  1. Profondeur de perçage

    Pour ne pas percer trop loin, utiliser la jauge de profondeur de la perceuse. Si la perceuse n’est pas équipée de cet accessoire, on peut glisser une bague-entretoise sur le foret et la fixer au point correspondant à la profondeur voulue. Pour qui ne dispose pas de ce type de bague, un morceau de ruban adhésif collé sur la mèche fera parfaitement l’affaire.

  2. La bonne combinaison : vis, cheville et foret

    Le type de vis et de cheville sera fonction du poids de l’objet à suspendre et du matériau du mur. Voir ci-dessous les correspondances entre vis, chevilles et forets.

  3. Cheville universelle

    Ce type de cheville convient pour tous les types de matériau et existe en deux variantes. Avec collerette : cette dernière vient en appui contre la surface du mur, limitant l’enfoncement de la cheville. Sans collerette : la cheville peut s’enfoncer davantage, ce qui permet par exemple de poser un carreau par-dessus. Diamètres de 5 à 14 mm.

  4. Cheville laiton

    La cheville laiton est adaptée à tout matériau de densité élevée et régulière. Une fois glissée dans un trou, elle ne pivote pas et convient donc parfaitement pour les panneaux. Utilisation avec boulon M6 ou M8.

  5. Cheville à frapper

    La cheville à frapper permet de travailler très vite : il suffit d’enfoncer cheville et vis dans le trou à coups de marteau, et la fixation est faite. Ce type de cheville est à réserver aux charges légères, ainsi qu’aux châssis de fenêtre épais.
    Existe en diamètres de 5, 6 et 8 mm, et en longueurs jusqu’à 120 mm.

  6. Cheville courte

    Destinée aux panneaux épais d’au moins 6 mm.
    Dotée d’un court élément à expansion, elle doit être garnie d’une vis pour panneau de particules.
    Existe en diamètres de 8, 10 et 12 mm.

  7. Cheville pour plaque de plâtre

    Cette cheville est autoforeuse. Dotée d’un filetage extérieur, elle se pose sans perçage à l’aide d’un tournevis spécial. Pour vis à panneau de particules jusqu’à 5 mm de diamètre.

  8. Cheville à rétraction/déformation

    Le corps de ce type de cheville s’écarte quand on serre la vis, ce qui lui donne une capacité de charge élevée. Elle ne pivote pas dans le trou pendant le serrage. La cheville à rétraction/déformation s’emploie dans la plaque de plâtre, les panneaux de fibres et autres matériaux tendres.
    Existe avec filets M5 et M6.

  9. Cheville pour béton cellulaire

    Type de cheville de conception spéciale, à poser dans le béton cellulaire. Pré-percer à un diamètre inférieur, puis enfoncer la cheville au marteau.
    Existe en diamètres de 8, 10 et 14 mm.

  10. Scellement chimique

    Le scellement chimique permet de fixer des tiges filetées ou barres d’ancrage dans le béton ou la maçonnerie. Ce système met en œuvre une résine adhésive à durcissement rapide qui maintient la tige métallique en place et donne à l’ensemble une capacité de charge élevée. Pour béton et maçonnerie. Filetage de M8 à M16.
    Marche à suivre
    1 Percer un trou bien rectiligne de diamètre légèrement supérieur à celui de la cartouche.
    2 Souffler dans le trou pour en évacuer tout résidu, par exemple à l’aide d’une paille.
    3 Enfoncer la cartouche dans le trou.
    4 Introduire une tige filetée ou barre d’ancrage dans le trou de façon à provoquer la rupture de la cartouche.
    5 Enfoncer la tige le plus loin possible, et attendre le durcissement de la résine adhésive. Le durcissement terminé, on peut éventuellement couper la tige à longueur.

Note

Noter ce guide détaillé.

Chevilles (deuxième partie)

4.5
4.5 of 5

314 total

  • 5
    241
  • 4
    38
  • 3
    9
  • 2
    3
  • 1
    23