Construire un châssis de jardinage

88% of 100%

Le châssis de couche est le moyen idéal de commencer un jardin potager. Il protège les semis du mauvais temps et leur apporte de la chaleur grâce à son panneau vitré. Il peut aussi s'installer sur un balcon ou une terrasse.

Et il sert toute l'année. À partir de mars, vous pouvez repiquer les semis dans le châssis, où ils poursuivront leur croissance après avoir germé à l'intérieur, sur un appui de fenêtre. À l'automne, il est temps de planter les légumes que vous récolterez l'hiver. Et l'été, enlevez le panneau vitré, et le châssis devient un lit de semence où vos boutures prendront racine. Enfin, le châssis de jardinage est l'idéal pour acclimater aux conditions extérieures (soleil, températures extérieures, etc.) des semis germés à l'intérieur. Mais n'oubliez pas de retirer le panneau vitré dès les premiers beaux jours (ou de mettre le châssis à l'ombre) pour protéger les semis du soleil. Par temps de gel, il est bon de placer un tapis de paille ou autre protection de même type sur la vitre pour préserver les plantes du froid.

Installer le châssis dans un coin exposé au sud, ensoleillé et abrité du vent. Vos plantes pousseront même par temps froid.

Matériaux
- Planches de 2 x 20 cm
- Planches de 1,5 x 4,5 cm
- Tasseaux de 45 x 45 ou 45 x 70 cm
- Vis galvanisées
- Plexiglas ou verre à vitre
- 3 charnières
- 4 équerres métalliques
 

  1. Conception

    Nous avons choisi de réaliser une structure en bois, que vous pouvez éventuellement peindre. Elle sera à bonne hauteur de manière à vous faciliter le travail et à préserver votre dos en vous évitant de trop vous pencher. Son panneau vitré laisse passer la lumière. Ce panneau vitré est incliné, de manière à évacuer l'eau de pluie. Il est monté sur charnières, ce qui facilite l'ouverture à des fins de ventilation ou d'accès aux plantes. N'oubliez pas de le refermer en fin d'après-midi pour garder l'intérieur au chaud.

  2. Découpe des panneaux triangulaires

    Pour réaliser le haut du châssis, couper une planche de 60 cm en diagonale pour obtenir deux trapèzes identiques. Ils permettront de réaliser les deux parois latérales inclinées grâce auxquelles se fera l'évacuation des eaux de pluie. Mesurer la différence de hauteur entre les côtés haut et bas du trapèze (A). Cette différence de hauteur est égale à la différence de hauteur entre les montants avant et arrière.

  3. Réalisation des bâtis

    On commence par réaliser les bâtis sur lesquels viendront se fixer les planches. Il s'agit de quatre montants verticaux et de quatre traverses horizontales (tasseaux). Reporter sur les tasseaux la différence de longueur entre les montants avant et arrière (A). Mettre en place les panneaux latéraux avant de scier les tasseaux à la hauteur voulue.

  4. Réalisation du panneau latéral gauche

    Nous avons choisi des planches épaisses de 2 cm pour plus de solidité. Percer des avant-trous pour éviter de fendre le bois au moment du vissage. Visser le trapèze gauche sur les montants. Scier ensuite les montants à la hauteur voulue à la scie égoïne.

  5. Réalisation du panneau latéral droit

    Visser le trapèze droit sur les montants. À l'aide d'un niveau à bulle, contrôler la verticalité des montants. Pour encore plus de solidité, on peut coller les planches à la colle imperméable. Scier ensuite les montants à la hauteur voulue à la scie égoïne.

  6. Réalisation du panneau arrière

    Visser les planches du panneau arrière sur les montants hauts en veillant à ce qu'ils plaquent bien contre les panneaux latéraux. S'assurer que les deux bâtis sont bien d'équerre avec le panneau de fond. À l'aide d'une mèche à chanfrein, préparer les trous de vissage de manière à noyer les vis sous la surface des planches.

  7. Réalisation du panneau avant

    Visser les planches du panneau avant sur les montants bas en veillant à ce qu'ils plaquent bien contre les panneaux latéraux. S'assurer que les deux bâtis sont bien d'équerre avec les panneaux avant et arrière et que l'ensemble est vertical.

  8. Réalisation du fond

    Nous allons fixer les planches de fond sur la traverse supérieure de chaque bâti. Pour qu'elles s'assemblent proprement, il faut pratiquer aux quatre coins, à la scie sauteuse, une ouverture de dimensions égales à la section du montant correspondant. Visser enfin les planches dans les traverses des bâtis.

  9. Réalisation de la tablette inférieure

    Les planches devant constituer la tablette inférieure se posent sur la traverse inférieure de chaque bâti. Comme précédemment, pour qu'elles s'assemblent proprement, il faut pratiquer l'ouverture voulue aux quatre coins à la scie sauteuse.

  10. Réalisation du panneau vitré

    déborder de 6 cm sur l'avant. Cela évitera les infiltrations d'eau de pluie dans le châssis, tout en facilitant l'ouverture du panneau. Les angles du cadre s'assemblent par entailles à mi-bois.

    Si le cadre doit être garni d'une vitre en verre, il est bon de le réaliser en tasseaux de plus grande section, compte tenu du poids du verre. On peut aussi fabriquer deux cadres distincts, qui s'ouvriront indépendamment l'un de l'autre.

  11. Pose du matériau transparent

    Sur un côté long du cadre ainsi que sur ses côtés, poser des profilés en bois qui maintiendront la vitre en place. Ne pas poser de profilé sur l'autre côté long, de manière à faciliter l'évacuation des eaux de pluie. Une fois la vitre en place, la verrouiller à l'aide de pitons à visser.

  12. Pose du panneau vitré

    Fixer le panneau vitré côté haut à l'aide de trois charnières.

    Préférer des charnières démontables, qui faciliteront la dépose du panneau vitré. On peut installer à l'avant deux butées pivotantes qui permettront d'entrebâiller le panneau vitré à des fins de ventilation.

  13. Bras et crémaillère

    Il reste à réaliser un dispositif qui permettra de laisser le panneau vitré ouvert sur différentes positions. On peut tout à fait se contenter pour ce faire d'un bâton coupé à longueur.

    Mais si vous préférez une solution à la fois plus élégante et polyvalente, inspirez-vous du système de réglage des chaises longues à l'ancienne : deux crémaillères dans lesquelles vient se bloquer une pièce de bois. Pour plus de stabilité, poser une telle crémaillère et son bras de blocage des deux côtés du châssis.

  14. Dernière main

    Si vous désirez pouvoir déplacer le châssis aisément sur un revêtement en dur, posez des roulettes sous les quatre montants. Faire passer vos plantes de l'ombre à la lumière et vice-versa sera un jeu d'enfant !

Note

Noter ce guide détaillé.

Construire un châssis de jardinage

4.4
4.4 of 5

111 total

  • 5
    76
  • 4
    18
  • 3
    6
  • 2
    2
  • 1
    9