Faire un faux plafond

70% of 100%

Les faux plafonds ont des avantages indéniables. Ils permettent d’améliorer l’esthétique d’une pièce ou d’un couloir, de dissimuler des solives ou un plafond non fini, etc. Ils peuvent accueillir des éclairages encastrés, et cacher câbles électriques et canalisations. Par ailleurs, un faux plafond peut réduire considérablement votre facture de chauffage.

Généralités
Il existe différents systèmes à base de suspentes et de panneaux. Cette rubrique présente une solution mettant en œuvre une ossature bois à réaliser vous-même.

  1. Option 1 : Fixation de l’ossature DIRECTEMENT sur solives ou plafond plâtre

    Commencez par fixer une structure porteuse en bois contre le plafond ou les solives. Attention : utilisez des chevilles adaptées. Par ailleurs, il se peut que les faces inférieures des solives ne soient pas toutes à la même hauteur. Fixez les éléments de structure à intervalles de 40 cm. Il suffit ensuite de visser les panneaux du faux plafond dans la structure.

  2. Conseil!

    Réalisation d’un faux plafond - Pour découper les liteaux, rien de tel qu’une scie radiale !
  3. Option 2 : Fixation d’une ossature SUSPENDUE dans un plafond plâtre

    Comme au point 1, fixez une structure porteuse au plafond, à intervalles de 40 cm, à l’aide de chevilles et de vis. Veillez à ce que les faces inférieures des éléments soient toutes à la même hauteur.

  4. Fixation de suspentes à la structure porteuse

    L’étape suivante consiste à déterminer la hauteur du faux plafond. Mesurez la hauteur voulue à partir du sol et reportez-la aux quatre coins de la pièce. Il suffit alors de réaliser à la longueur voulue des suspentes (liteaux) qui accueilleront les panneaux du faux plafond. Fixez les suspentes à la structure porteuse. Les panneaux d’isolation sont généralement larges de 60 cm. Si vous disposez les suspentes à 60 cm les unes des autres, ces panneaux passeront exactement entre elles, vous évitant d’avoir à les recouper.

  5. Fixation des supports muraux et des éléments horizontaux inférieurs

    À l’aide d’une cordelette et d’un niveau à bulle, délimitez les emplacements des supports muraux sur le mur. Si vous disposez d’un niveau laser, il vous facilitera grandement la tâche, vous permettant de poser les éléments inférieurs parfaitement à l’horizontale. Fixez les supports muraux au mur le long des lignes tracées précédemment, puis installez les éléments horizontaux à la même hauteur, contre la face inférieure des suspentes.

  6. Pose de l’isolation

    Installez les panneaux isolants sur les éléments horizontaux inférieurs. Si les suspentes sont distantes de 60 cm, il ne sera pas nécessaire de recouper les panneaux isolants. Ne pas oublier de poser de l’isolant entre les suspentes, pour éviter les ponts thermiques. Toujours porter des gants, des lunettes de sécurité, un masque anti-poussière et des vêtements de protection lorsque vous travaillez avec des matériaux isolants.

  7. Pose de la première rangée de panneaux de plafond

    Vissez le premier panneau de plafond dans les éléments horizontaux en commençant contre le mur, côté gauche, à l’aide de vis pour plaque de plâtre de 25 mm posées à intervalles de 20 cm. Laissez un espace de dilatation de 8 mm entre le panneau et le mur. Cet espace sera couvert par le couvre-joint de finition. Posez le panneau de plafond suivant, côté court contre le côté court du premier.

  8. Découpe des panneaux à la longueur

    En fin de rangée, mesurez la longueur de l’espace restant à combler et reportez sur un autre panneau. Démarrez la rangée suivante à l’aide de la partie restante de ce panneau. Si vous commencez chaque rangée avec un panneau de même longueur, votre plafond n’en sera que plus beau. Pour découper une plaque de plâtre, entaillez la surface au cutter et séparez les deux morceaux par cassure au-dessus d’un liteau ou d’une planche. Il suffit ensuite de couper le support carton.

  9. Finition des joints

    Si vous désirez boucher les joints entre les panneaux de plafond, assurez-vous qu’ils sont propres et exempts de poussière. Remplissez ensuite les fentes d’enduit à l’aide d’un couteau à mastic. Au bout de 24 heures de séchage, appliquez une deuxième couche si nécessaire, et poncez après séchage complet. Pour éviter toute fissuration des joints, vous pouvez poser un treillis flexible qui sera maintenu en place par l’enduit.

  10. Couvre-joints

    Pour bien finir le pourtour du faux plafond, posez des couvre-joints ou cimaises à l’aide d’une colle-mastic. Déposez un peu de colle de loin en loin sur le couvre-joint, posez-le en appuyant bien, puis retirez-le immédiatement. Attendez 5 minutes et remettez-le en place en exerçant une forte pression. Pour une finition parfaite dans les coins, vous pouvez couper les extrémités des couvre-joints à 45°.

  11. Conseil!

    Si vous prévoyez d’encastrer des spots dans le plafond, il vous faut mettre en place les câblages lors de la construction de l’ossature. Découpez les trous de fixation des spots à la scie-cloche. Amenez les câbles à chaque spot et faites les branchements conformément à la réglementation électrique locale.

Note

Noter ce guide détaillé.

Faire un faux plafond

3.5
3.5 of 5

132 total

  • 5
    54
  • 4
    25
  • 3
    18
  • 2
    6
  • 1
    29