Isolation des combles

66% of 100%

L’air chaud s’élève naturellement, et dans une maison, il finit souvent dans les combles. Les combles sont donc la première zone à isoler pour éviter les déperditions de chaleur par le toit en hiver. Et bien sûr, cette isolation contribue à garder la maison fraîche en été.

Toiture plate et toiture inclinée
Un toit plat ne s’isole que par l’extérieur, c’est-à-dire dans sa structure même. Une isolation par l’intérieur se traduirait par l’apparition de condensation entre le matériau isolant et la couverture, ce qui entraînerait à terme la pourriture de la charpente. Par contre, la toiture inclinée s’isole sans problème par l’intérieur.

  1. Matériaux isolants

    Le type de matériau isolant et son épaisseur sont des facteurs importants. Plus le matériau est épais, meilleure sera l’isolation. Toutefois, doubler l’épaisseur de l’isolation ne veut pas dire doubler son efficacité. L’isolation doit être posée en une couche imperméable à l’air pour éviter toute condensation interne. Le matériau d’isolation est généralement fourni avec feuille d’étanchéité. Choisir la plus grande largeur de rouleau possible pour limiter au maximum le nombre de raccords. Nous allons aborder quatre types d’isolation de toiture : • laine de verre avec feuille d’étanchéité ; • matelas isolant ; • laine minérale ; • panneaux en polystyrène expansé. Nous parlerons ensuite de la finition sous toiture ainsi que de l’isolation des planchers.

  2. Laine de verre

    Mesurer la largeur entre les poutres du toit. Découper l’isolant à ces dimensions en laissant 1 ou 2 cm supplémentaires. L’isolant tiendra ainsi bien en place entre les poutres. Ne manquez pas de porter un masque anti-poussière et des gants lorsque vous travaillez avec ce matériau isolant. Pour faciliter la coupe, comprimer le matériau à l’aide de la règle bois ou aluminium.

  3. Feuille d’étanchéité

    Pour une isolation efficace, il ne doit y avoir aucun vide au niveau des raccords entre les bandes d’isolant. Une fois l’isolant en place, poser la feuille d’étanchéité en commençant par le haut. Bien agrafer la feuille sur les poutres, les bandes se chevauchant de 10 cm, et couvrir les raccords d’une bande isolante.

  4. Matelas isolant

    Commencer la pose dans un angle. Dérouler le matelas entre les poutres, de haut en bas. La feuille d’étanchéité doit être bien tendue. Agrafer les bandes latérales à intervalles de 10 cm. Avant d’agrafer la dernière longueur, couper l’excédent de matériau. Ne manquez pas de porter un masque anti-poussière et des gants lorsque vous travaillez avec ce matériau isolant. Bien comprimer les matelas contre la toiture et les agrafer sur les poutres. Couvrir les raccords de bande adhésive pour éliminer tout vide éventuel. La bande adhésive permet aussi de réparer d’éventuelles déchirures du matériau.

  5. Laine minérale

    La laine minérale en rouleaux ou panneaux est le matériau isolant le plus utilisé pour les combles. La largeur de l’isolant doit être légèrement supérieure à l’écartement des poutres. L’isolant tiendra ainsi bien en place entre celles-ci. La laine minérale se coupe aisément au couteau à pain. Ne manquez pas de porter un masque anti-poussière et des gants lorsque vous travaillez avec ce matériau isolant. Découper la laine minérale en faisant glisser le couteau contre la règle en bois ou aluminium. C’est beaucoup plus facile, et le résultat sera meilleur.

  6. Panneaux en polystyrène expansé

    Si les poutres sont bien droites et planes, vous pouvez aussi poser un isolant en panneaux : polyuréthane, polystyrène ou laine minérale. Dans ce cas, il est préférable de poser des panneaux avec parement carton, pour réduire les risques d’incendie et de déformation des panneaux.
    Poser les panneaux en panneresses, pour avoir des joints discontinus. L’étanchéité sera meilleure et la surface plus régulière. Découper les panneaux à l’aide d’une scie égoïne ou scie sauteuse à denture fine. Il vaut mieux être deux pour poser les panneaux du fait de leur taille et de leur fragilité. Visser les panneaux à intervalles de 25 cm à la perceuse-visseuse, sans oublier les grandes rondelles.

  7. Finition

    Après avoir isolé la toiture, vous pouvez finir sa face intérieure à l’aide de plaques de plâtre ou d’un autre matériau en panneaux. Pour la pose de plaques de plâtre, fixer tout d’abord des tasseaux de bois à angle droit sur les poutres, puis poser les plaques sur cette structure robuste à l’aide de vis auto-taraudeuses. Pour ne pas endommager le matériau, préférer une perceuse-visseuse équipée d’un adaptateur pour embouts plaque de plâtre.

  8. Isolation des planchers

    Dans le cas de combles perdus, vous pouvez vous contenter d’isoler les planchers. L’isolation est plus efficace sur une surface plane. Bien serrer les bandes ou panneaux les uns contre les autres. Pour une isolation optimale, vous pouvez poser d’abord une feuille d’étanchéité. Si les combles n’ont pas de plancher mais une simple structure légère, il faut poser une membrane anti-humidité, tout particulièrement si une salle de bain mal ventilée se trouve immédiatement en-dessous.
    Découper l’isolant à dimension légèrement supérieure à l’écartement des solives, et le poser entre celles-ci en appuyant bien. Dans le cas d’un matelas isolant, prévoir une largeur permettant de l’agrafer aux faces latérales des solives. Le matériau doit constituer une couverture ininterrompue, sans vides ni plis. L’isolant ainsi posé ne nécessite aucune finition particulière. Si vous désirez conserver un accès aux combles, vous pouvez poser des panneaux robustes sur les solives.

Note

Noter ce guide détaillé.

Isolation des combles

3.3
3.3 of 5

132 total

  • 5
    30
  • 4
    37
  • 3
    29
  • 2
    14
  • 1
    22