Peindre les murs intérieurs

82% of 100%

Vous avez le choix entre différents types et marques de peinture, mais avant de prendre une décision, il est bon de se faire conseiller dans un magasin spécialisé. Si vous avez arrêté votre choix sur une nuance spécifique, munissez-vous de son numéro de référence avant de vous rendre en magasin. Il vous sera utile, quelle que soit la marque. Une coupure de magazine pourra aussi vous servir. On trouve aussi des peintures résistantes aux moisissures destinées aux pièces humides. C'est l'idéal en rénovation.

Généralités
Utiliser des pinceaux et rouleaux de bonne qualité, qui donneront un résultat nettement supérieur.

  1. Choix de la couleur

    Le choix de couleurs qui ne jurent pas entre elles est tout un art, mais il y a une règle de base : une fois la teinte choisie, faites-en faire un mélange plus clair. Si vous choisissez vous-même une couleur, vous vous rendrez souvent compte qu'elle est bien plus sombre ou claire que vous ne vous y attendiez.

  2. Plafond

    La plupart des gens choisissent des tonalités de gris ou de brun plutôt que des couleurs primaires. Le plafond ne doit pas obligatoirement être blanc ! Si la teinte choisie pour les murs n'est pas trop sombre, elle peut aussi servir pour le plafond. Si vous choisissez une couleur différente, qui contraste avec les autres, cela va influer sur l'ambiance de la pièce. C'est aussi le cas de l'éclairage, bien sûr. Un éclairage indirect au plafond diffuse la couleur de ce dernier dans la pièce.

  3. Faire un essai

    Avant toute chose, on peut découper quelques images dans des revues, les coller sur un morceau de carton et les positionner ici et là dans la pièce. Cela peut aider à choisir l'ambiance voulue. En cas d'indécision, il vaut la peine d'acheter quelques petits pots (« testeurs ») pour faire des comparaisons de teintes sur des planchettes ou cartons. Certains magasins spécialisés vendent des nuanciers spéciaux à cet effet. On peut aussi peindre un panneau de plâtre de 244 x 60 dans la couleur envisagée. En le plaçant à l'extérieur, au soleil, on se rend bien compte de l'effet produit. Et en plaçant ensuite le panneau à l'intérieur, on voit nettement la différence sous éclairage artificiel!

  4. Préparatifs

    Vider la pièce, couvrir les gros meubles et autres objets difficiles à déplacer d'une bâche plastique, et réunir tout le nécessaire : rouleaux, bacs à peinture, etc. Si nécessaire, gratter les endroits où la peinture s'écaille. Nettoyer les plinthes, les fenêtres et les portes à l'aide d'un chiffon.

  5. Réparations

    Enlever tous les clous et vis présents dans les murs et enduire tous les trous, fissures et autres défauts. Suivre les instructions du pot concernant le temps de séchage. Poncer ensuite soigneusement les zones enduites pour qu'elles soient invisibles une fois peintes. Poser du ruban de masquage si nécessaire sur les zones difficiles.

  6. Techniques de peinture

    Chaque nouveau coup de pinceau doit aboutir dans une zone de peinture fraîche. Toujours peindre « du sec vers le mouillé » et du haut vers le bas. Le pinceau ou rouleau laissera ainsi moins de traces sur la surface peinte, et les raccords seront moins visibles. Par ailleurs, éviter les coups de pinceau trop longs. Enfin, veiller à charger suffisamment le pinceau pour un résultat lisse et homogène. Sinon, le rendu sera irrégulier.

  7. Attention aux détails

    Prendre le temps de bien mélanger la peinture avant de commencer. Pour peindre des éléments de petite taille, verser un peu de peinture dans un pot. Pour les angles et les bords, préférer un pinceau fin, qui facilitera grandement le travail. Pour le gros de la surface, la meilleure solution est bien sûr le rouleau. Si vous avez posé du ruban de masquage le long des plinthes et des encadrements de fenêtre, commencer par peindre le plus gros de la surface au rouleau, puis finir les bords et détails au pinceau.

  8. Essuyer un côté du pinceau

    Commencer par humidifier le pinceau. Cela empêche la peinture de trop remonter le long des poils. Tremper le pinceau dans la peinture sur environ 1 cm, puis en essuyer un côté sur le bord du pot. Cela évitera à la peinture de couler du pinceau. Cela évite également de trop charger le pinceau, et le garde propre plus longtemps.

  9. Travailler « du sec vers le mouillé »

    Appliquer la peinture en longue lignes continues. Travailler par coups de pinceau trop courts est l'une des erreurs les plus courantes. Au rouleau, l'idéal serait des passes de 2 mètres de long environ. En pratique, peindre le mur du plafond jusqu'à mi-hauteur, puis de la mi-hauteur jusqu'au sol.
    Faire ensuite une nouvelle passe sur la droite ou la gauche. Pour les zones de dimensions réduites ou près des portes et fenêtres, prendre un rouleau étroit. À noter qu'il s'agira toujours d'une zone de peinture fraîche, et qu'il faut aller du sec vers le mouillé.

  10. Étaler la peinture au pinceau

    Au pinceau, il est bon de commencer par étaler la peinture vers la gauche et la droite ou le haut et le bas, selon les préférences. Faire de longues passes partant « du sec » et aboutissant « dans le mouillé ». Après séchage, appliquer une deuxième couche. La finition n'en sera que meilleure. Si la peinture est de teinte foncée, une troisième couche peut même s'imposer ! Laisser la première couche sécher complètement avant de passer à la seconde. Bien prendre note du temps de séchage indiqué sur l'étiquette du pot de peinture.

  11. Nettoyage des pinceaux et rouleaux

    Si vous renversez de la peinture, il faut l'éliminer immédiatement à l'aide d'un chiffon humide. Une fois sèche, elle sera nettement plus difficile à enlever. Les pinceaux et rouleaux doivent rester humides en attendant de resservir. On peut les enfermer dans un sac plastique ou les envelopper dans de la pellicule plastique, avant de les mettre au réfrigérateur. L'idée peut sembler bizarre, mais elle se justifie : le froid ralentit le séchage de la peinture. Il suffit ensuite de les sortir du réfrigérateur 30 minutes à l'avance, et ils seront bien souples et prêt à l'emploi. Si la peinture utilisée est de type acrylique, nettoyer le pinceau à l'eau additionnée d'un peu de détergent. Rincer jusqu'à ce que l'eau sortant du pinceau soit claire. Redonner de la main sa forme d'origine au pinceau et le laisser sécher (voir aussi les instructions de nettoyage).

  12. Pour ne pas trop charger le pinceau ou le rouleau

    Si vous peignez de grandes surfaces, une grille spéciale permet de racler l'excédent de peinture de l'outil. Si les pots de peinture sont de faible contenance, les vider dans un seau de 5 litres. En plastique ou en métal et de forme rectangulaire, la grille s'accroche sur le rebord du seau. Remplir de peinture le seau jusqu'à mi-hauteur, et accrocher la grille par-dessus. Tremper le rouleau dans le seau, et le faire rouler sur la grille pour enlever l'excédent de peinture. À la fin du travail, laisser la grille dans le seau et fermer le tout à l'aide du couvercle.

  13. Peinture

    Prendre le rouleau et sa rallonge de manche, et verser la peinture acrylique dans le bac (ou dans un seau avec grille). Choisir le premier pan de mur et peindre en longues passes régulières. En attendant le séchage de la première couche, envelopper les pinceaux et rouleaux dans de la pellicule plastique. Passer ensuite la deuxième couche. Verser un peu de peinture acrylique dans un bol, et peindre les coins et pourtours avec un petit pinceau. À la fin du travail, nettoyer pinceaux et rouleaux, bol et seau. Si vous avez posé du ruban de masquage, l'enlever dès que la peinture est sèche.

Note

Noter ce guide détaillé.

Peindre les murs intérieurs

4.1
4.1 of 5

21 total

  • 5
    13
  • 4
    3
  • 3
    2
  • 2
    0
  • 1
    3