Préparer le jardin pour l'hiver

88% of 100%
Commençons par enfoncer une porte ouverte : il faut préparer le jardin pour l'hiver... avant l'hiver ! L'information ci-dessous vous indique le pourquoi et le comment de la chose. Vous pourrez ainsi préparer le jardin avec toute l'efficacité voulue.
  1. Préparer le jardin pour l'hiver – à quoi bon ?

    Le saviez-vous ? En préparant le jardin à l'automne, il sera propre et net au printemps suivant. Le tout est de ne pas attendre l'hiver – il serait alors trop tard. Cette méthode vous épargnera beaucoup de travail au printemps, et votre jardin n'en sera que plus beau. On peut aussi minimiser, et dans certains cas éliminer les risques de dégâts liés au gel.

  2. Quand faut-il préparer le jardin pour l'hiver ?

    Il est inutile de tout faire en un seul week-end. En s'y prenant bien, on peut répartir la tâche sur plusieurs semaines. L'important est que le jardin soit prêt aux premières gelées. Le gel au sol ne fait pas beaucoup de dégâts, mais il est bon de ne pas travailler au jardin quand il gèle pendant la journée.

    Le mois d'octobre est la période idéale pour préparer le jardin à l'hiver. Dans tous les cas, surveillez la météo !

  3. Feuilles mortes

    Ramasser régulièrement les feuilles mortes. La pelouse n'en respirera que mieux, restant verte et exempte de mousse. Avec un souffleur à feuilles, vous en aurez terminé en un rien de temps. Certains modèle de souffleurs ont une fonction d'aspiration et de broyage. Dans ce cas, il est facile de se débarrasser du contenu du sac de récupération.

    Il est inutile de ramasser les feuilles sur les bords du gazon et sous les haies. Elles protègent les racines contre le gel. Attention : elles ne doivent pas présenter de signes d'infection (moisissures, bactéries, etc.). Il faut éliminer immédiatement toute feuille infectée pour contrecarrer la propagation des moisissures et maladies.

  4. Gazon

    On peut continuer à tondre le gazon tant qu'il n'a pas cessé de pousser. La dernière tonte aura lieu vers la fin octobre. Il est bon de tondre à 4 cm environ.

    Arracher la mousse à l'aide d'un scarificateur, outil très efficace. Râtisser ensuite la mousse et la mettre au rebut. On peut épandre de la chaux pour relever le pH du sol, de manière à combattre la formation de mousse. Analyser tout d'abord le sol pour déterminer si un tel chaulage s'impose. On peut fertiliser le gazon une dernière fois avant l'hiver, environ 6 semaines après le chaulage. Il résistera ainsi mieux aux maladies, reprendra plus vite sa croissance et sera d'autant plus beau. Plus l'herbe est dense, moins il y a de risques d'apparition de mousse. Si nécessaire, procéder à un deuxième chaulage vers la mi-hiver. On peut chauler même si le sol est enneigé. La chaux s'infiltrera dans le sol à la fonte des neiges.

  5. Conseil!

    Conseil : Marcher le moins possible sur le gazon en hiver, tout particulièrement quand il est gelé. Cela endommagerait l'herbe et laisserait de vilaines traces.

  6. Les plantes et le gel

    Lors de la préparation du jardin avant l'hiver, il faut accorder l'attention nécessaire aux différentes plantes. Certaines craignent énormément le gel, d'autres pas du tout.

    Plantes craignant le gel
    Les plantes qui craignent le gel meurent en cas de gel d'un sol humide. Il est donc bon de les disposer dans un sol poreux. L'idéal est de les mettre en pot, de manière à les abriter à l'intérieur, par exemple dans votre abri de jardin, quand les températures sont négatives.

    Plantes en pot
    Les plantes en pot sont plus vulnérables au gel que les plantes en terre. Leurs racines ont plus de chances de geler au contact des parois du pot. Il faut donc les protéger en enveloppant le pot d'une feuille plastique à bulles. Penser à percer cette feuille sous le pot pour permettre l'évacuation des eaux de pluie. Il est toujours bon de rentrer les plantes en pot (par exemple dans un abri ou un garage) si le gel persiste ou empire.

    Plantes à feuillage persistant
    En règle générale, les plantes qui restent vertes toute l'année n'ont pas besoin de protection. Cela dit, il vaut la peine de les protéger du gel quand les températures restent négatives pendant la journée. On peut les envelopper dans un géotextile, mais de vieilles couvertures, serviettes de bain ou toiles de jute feront également l'affaire. Attention : la protection doit être légère, de manière à laisser respirer les plantes et à éviter l'apparition de moisissures, etc. Retirer la protection dès qu'il ne gèle plus.

    Plantes rustiques
    Les plantes rustiques résistent au froid de l'hiver, en perdant leurs feuilles, en laissant mourir leurs parties non enterrées, etc. Leurs racines sont à l'abri dans le sol. Attention : le gel peut abîmer les plantes rustiques en pot, qu'il convient donc de protéger en hiver.

  7. Taille avant l'hiver

    Certains arbres et plantes doivent être taillés en prévision de l'hiver. C'est le cas par exemple de la vigne, de l'érable, du bouleau, du charme, de la lavande et de l'hortensia qui fleurissent à partir des bourgeons de l'année précédente. Par contre, il est déconseillé de tailler avant l'hiver les arbres fruitiers, les conifères, les rosiers et les plantes grimpantes. Bien se renseigner sur les arbres et plantes pouvant ou ne pouvant pas être taillés à cette époque.

  8. Bulbes

    Avant l'hiver, on peut mettre en terre des plantes à bulbe de manière à avoir de beaux massifs de fleurs au printemps : jonquilles, tulipes, muscari, perce-neige, crocus, etc. Ces fleurs enchantent le jardin dès le début du printemps.

    Travailler le sol au déplantoir. Creuser un trou de la largeur du bulbe à planter, et d'une profondeur deux fois supérieure à son diamètre. Disposer un ou plusieurs bulbes dans le trou et reboucher. Enfin, arroser les bulbes pour leur assurer une bonne croissance.

  9. Plan d'eau

    Un plan d'eau a également besoin d'un peu d'entretien avant l'hiver. Il faut avant tout veiller à ce qu'il ne gèle pas. S'il n'est pas très profond et gèle pendant de longues périodes, d'éventuels poissons seraient pris sous la glace. De plus, les gaz qu'il relâche normalement dans l'air seraient également piégés sous la glace.

    Dans le cas d'un plan d'eau en béton ou en brique, fréquent pour les modèles hors sol, la glace peut endommager cette maçonnerie. Il est donc préférable de le vider, par exemple à l'aide d'une pompe submersible. Attention : cette pompe doit être adaptée à une eau sale. Laisser au moins 50 cm d'eau si le plan d'eau abrite faune ou flore.

  10. Robinet extérieur et tuyau d'arrosage

    Couper l'arrivée d'eau pour éviter le gel du robinet extérieur et de sa canalisation d'eau. Ouvrir ensuite le robinet pour purger la canalisation. Attention : un robinet implanté dans un abri de jardin ou dans des toilettes extérieures peut geler également.

    Ne pas oublier le tuyau d'arrosage. Toute eau restant dans ce dernier va se dilater en gelant, ce qui pourrait le fissurer. Toujours bien vider le tuyau avant de le ranger.

  11. Objets en terre cuite, etc.

    Les objets en terre cuite craignent le gel et peuvent se fendre en l'absence d'une protection adaptée. Il convient donc de rentrer les pots de fleurs, vases, cendriers, etc. À l'abri et ne contenant pas d'eau, ils ne souffriront pas du gel.

Note

Noter ce guide détaillé.

Préparer le jardin pour l'hiver

4.4
4.4 of 5

18 total

  • 5
    14
  • 4
    1
  • 3
    1
  • 2
    0
  • 1
    2